Métabolisme calcique

Nom du produit

PTH C-Terminal, Humaine

Cat. no60-3200
Gamme10 - 1000 pg/ml
Sensibilité2 pg/ml
Durée d'incubation3.5 heures
Volume échantillon100 µl
Echantillon

Sérum, Plasma EDTA, Culture cellulaire

Précautions

Doser immédiatement les échantillons ou les conserver à -20 ºC.

Espèces

Humaine

Cultures cellulaires

Inconnues avec les autres mammifères.

Normes

PTH 1-84 humaine de synthèse

Spécificité

Les anticorps, dirigés contre la PTH 39-84 et la PTH 73-84 humaine, détectent la PTH C-terminal.

Tests96 Tests
MéthodeELISA
Intérêt clinique

La PTH (Parathormone, Parathyrine, Hormone Parathyroïdienne) est synthétisée dans la parathyroïde sous forme d’hormone pré-proparathyroïdienne, large précurseur moléculaire formé de 115 acides aminés. Après un clivage intracellulaire d’une séquence de 25 acides aminés, l’hormone pré-proparathyroïdienne est convertie en un polypeptide intermédiaire de 90 acides aminés, l’hormone proparathyroïdienne. Après une nouvelle modification protéolytique, l’hormone proparathyroïdienne est convertie en hormone parathyroïdienne, polypeptide de 84 acides aminés. Chez les individus sains, la régulation de la sécrétion de l’hormone parathyroïdienne se fait via un rétro contrôle négatif par le calcium sérique sur la parathyroïde. La PTH intacte est biologiquement active et disparaît rapidement de la circulation avec une demi-vie inférieure à 4 minutes. La PTH subit une protéolyse dans la parathyroïde, mais surtout dans les tissus périphériques et plus particulièrement dans le foie, mais aussi dans les reins et les os, pour former des fragments N-terminaux et des fragments C-terminaux ou Mid à durée de vie plus longue.

Les dosages de la PTH intacte permettent de différencier l’hyperparathyroïdisme primaire des autres formes d’hypercalcémies (non-médiées par la parathyroïde) telles que le cancer, les sarcoïdoses ou les thyrotoxicoses.

Informations utiles

Retour à l'index