Métabolisme calcique

Nom du produit

PTH 1-84 Intacte, Humaine

Cat. no8044
Gamme7 - 210 pg/ml
Sensibilité1.57 pg/ml
Durée d'incubation3.5 heures
Volume échantillon25 µl
Echantillon

Sérum, Plasma EDTA

Précautions

Sérum: stable 8 heures à 2 -8°C ou 4 mois à -20°C.

Valeurs de référence

Sérum : 10.4 - 66.5 pg/ml
 

Espèces

Humaine

Cultures cellulaires

PTH humaine (1-34): 2%; PTH humaine (39-84): 0.02%

Normes

PTH humaine 1-84 de synthèse

Spécificité

Les anticorps, dirigés contre la PTH 39-84 et la PTH 1-34 humaine, détectent la PTH intacte.

Tests96 Tests
MéthodeELISA
Intérêt clinique

La PTH (Parathormone, Parathyrine, Hormone Parathyroïdienne) est synthétisée dans la parathyroïde sous forme d’hormone pré-proparathyroïdienne, large précurseur moléculaire formé de 115 acides aminés. Après un clivage intracellulaire d’une séquence de 25 acides aminés, l’hormone pré-proparathyroïdienne est convertie en un polypeptide intermédiaire de 90 acides aminés, l’hormone proparathyroïdienne. Après une nouvelle modification protéolytique, l’hormone proparathyroïdienne est convertie en hormone parathyroïdienne, polypeptide de 84 acides aminés. Chez les individus sains, la régulation de la sécrétion de l’hormone parathyroïdienne se fait via un rétro contrôle négatif par le calcium sérique sur la parathyroïde. La PTH intacte est biologiquement active et disparaît rapidement de la circulation avec une demi-vie inférieure à 4 minutes. La PTH subit une protéolyse dans la parathyroïde, mais surtout dans les tissus périphériques et plus particulièrement dans le foie, mais aussi dans les reins et les os, pour former des fragments N-terminaux et des fragments C-terminaux ou Mid à durée de vie plus longue.
Les dosages de la PTH intacte permettent de différencier l’hyperparathyroïdisme primaire des autres formes d’hypercalcémies (non-médiées par la parathyroïde) telles que le cancer, les sarcoïdoses ou les thyrotoxicoses. Le dosage de la PTH est la façon la plus spécifique de faire le diagnostic de l’hyperparathyroïdisme primaire. En présence d’hypercalcémie, un taux élevé de PTH peut permettre de faire le diagnostic. Chez 90% des patients atteints d’hyperparathyroïdisme primaire, le taux de PTH est élevé.
La cause la plus fréquente d’hypercalcémie, l’hypercalcémie maligne, s’accompagne d’un retour des taux de PTH dans la zone normale. Si on compare les taux de PTH intacte à ceux du calcium sérique, les taux de PTH intacte des patients atteints d’hypercalcémie maligne sont presque toujours trop faibles par rapport aux taux élevés de calcium sérique.
Contrairement aux dosages des fragments Mid ou C-terminaux, qui donnent des valeurs élevées chez les patients atteints d’insuffisance rénale, les dosages de la PTH Intacte sont moins influencés par une atteinte de la fonction rénale.
Les taux de PTH sont indétectables dans les hypocalcémies consécutives à un hypoparathyroïdisme total, mais sont normaux dans les hypocalcémies consécutives à une perte partielle ou à une inhibition de la fonction parathyroïdienne.

Des études récentes ont montré l’existence d’un large fragment « PTH non I-84 » ayant perdu une partie de son extrémité amino terminale. Tous les dosages de PTH « Intacte » croisent avec ce fragment. On a montré que celui-ci peut être à l’origine de taux faussement élevés chez les patients dialysés. C’est pourquoi, il est recommandé d’utiliser les dosages de PTH « Intacte bioactive » chez les patients dialysés.

Informations utiles

Retour à l'index