Diabète & Obésité

Nom du produit

Proinsuline Intacte, Humaine ELISA (TECO®)

Cat. noTE1012
Gamme~3 – 100 pmol/l
Sensibilité0.3 pmol/l
Durée d'incubation2.5 heures
Volume échantillon50 µl
Echantillon

Sérum, Plasma (Héparine, EDTA), Cultures cellulaires.

Précautions

Précautions: Recueillir les échantillons à jeun ;
Pour des raisons de stabilité, il est préférable d’utiliser des échantillons de plasma (Héparine ou EDTA).
Plasma : Recueillir l’échantillon dans des tubes de HbA1c. Ces
échantillons sont stables à température ambiante et doivent être
centrifugés dans les 48 heures qui suivent le prélèvement. Doser
immédiatement ou conserver sous forme d’aliquotes. Stables 2 ans
à –20°C ou 4 ans à -80°C.
Sérum : Centrifuger le sang dans les 4 heures qui suivent le prélèvement. Les protéases dégradent la Proinsuline Intacte dans le sérum, ne pas conserver plus d’une journée à 2-8°C.
Doser immédiatement ou conserver sous forme d’aliquotes à -20°C.
Eviter les congélations/décongélations répétées.

Valeurs de référence

A jeun : moyenne 3.99 pmol/l

± 1.58 SD
≤ 11 pmol/l (sécrétion normale)
> 11 pmol/l (dysfonctionnement)

Espèces

Humaine

Spécificité

Pas de réaction croisée avec:
 

Insuline humaine < 10 000 pmol/l
C-Peptide humain 50 000 pmol/l
Des (31,32) – Proinsuline < 200 pmol/l
Split (32,33) - Proinsuline 5000 pmol/l
Des (64,65) - Proinsuline *  200 pmol/l
Split (65,66) – Proinsuline 1000 pmol/l

 

* absent des échantillons de sérum et de plasma

Tests96 Tests
MéthodeELISA
Intérêt clinique

La proinsuline intacte est produite dans les cellules beta du pancréas. Elle se scinde ensuite pour former le C-peptide et l’insuline. On ne la trouve qu’en faible concentration dans le plasma des sujets normaux. Chez les patients souffrant de diabète de Type 2 et de résistance sévère à l’insuline, l’augmentation de la demande en insuline entraîne une augmentation de la sécrétion de proinsuline intacte. La proinsuline intacte est rapidement dégradée, mais on la considère comme un facteur de risque indépendant de maladie cardio-vasculaire. La molécule intacte ainsi que ses produits de dégradation inhibent la fibrinolyse en stimulant l’inhibiteur du facteur d’activation du plasminogène
(PAI-1). En pratique clinique, le taux de proinsuline intacte mesuré le matin à jeun est un marqueur hautement spécifique d’une résistance à l’insuline. La proinsuline intacte permet de choisir un traitement approprié de la résistance à l’insuline et de contrôler son effet thérapeutique sur le dysfonctionnement de la sécrétion des cellules beta. Les patients atteints de diabète de Type 2, ayant des taux de Proinsuline Intacte élevés à jeun doivent être considérés et traités comme étant insulinorésistants, afin de réduire le risque d’une aggravation de l’atteinte cardio-vasculaire. Des taux élevés de Proinsuline intacte à jeun peuvent aussi s’observer chez des patients atteints d’insulinome, tumeur bénigne du pancréas produisant de l’insuline.

 

• Diabète de Type 2

• Détermination du stade de l’insulino-résistance et de la dysfonction des cellules et du pancréas
• Choix du traitement
• Suivi du traitement
• Identification des patients à risque de maladie coronarienne
• Syndrome des ovaires polykystiques
• Insulinome

Informations utiles

La Proinsuline est produite dans les cellules ß du pancréas et se scinde ensuite pour former l’insuline et le C-peptide. La Proinsuline intacte dans le sang est un biomarqueur du dysfonctionnement des cellules ß et donc un marqueur précoce de l’insulinorésistance et du diabète de Type II. Chez les patients prédiabétiques, la Proinsuline intacte prédit le développement ultérieur du diabète de
Type II. On considère que la Proinsuline intacte est un facteur de risque cardiovasculaire indépendant et qu’elle est également un marqueur de l’insulinome. Le dosage ELISA de la Proinsuline intacte permet de mesurer la Proinsuline intacte dans le sérum et le plasma humains.

Retour à l'index