Dosages de l’activité du complément par méthode ELISA

Nom du produit

Ba MicroVue™ Quidel®

Fragments Ba du Facteur B du Complément

Cat. noA034
Gamme0.05 – 2.1 ng/ml
SensibilitéLDD: 0.011 ng/ml - LDQ: 0.033 ng/ml
Durée d'incubation3 heures
Volume échantillon10 µl (à diluer 1:1000 pour plasma EDTA, 1:2000 pour sérum, 1:15 pour urine)
Echantillon

Plasma EDTA, Sérum, Urine

Précautions

Sérum / Plasma:
Sang : Le fragment Ba du facteur B est très sensible à la protéolyse. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, il faut utiliser du K2 EDTA. Recueillir l’échantillon de sang et centrifuger immédiatement à 2-8°C. Doser immédiatement. Les échantillons seront conservés à 2-8°C pendant un maximum de 2 heures ou placés à -70°C.
Urine:
Recueillir la première urine du matin ou la deuxième (avant 10 heures) sans conservateur. Les échantillons seront conservés à 2-8°C pendant un maximum de 1 jour ou placés à -70°C.
Maximum de 5 cycles de congélation/décongélation.
 

Valeurs de référence

 

Echantillon   n   Moyenne(ng/ml)  Fourchette de valeurs (ng/ml)
Plasma EDTA 35 658 226-2153
Sérum 29 1642 436-3362
Urine 16 7.7 0.6-27.0

 

 

Espèces

Homme, Singe vert africain, Singe Cynomolgus, Chien.

Spécificité

Anticorps monoclonal de souris, spécifique du fragment Ba.

Tests96
MéthodeELISA
Intérêt clinique

Le dosage du Ba permet de déterminer l’importance de l’activation de la Voie Alternative lors du prélèvement de l’échantillon.

On a associé l’activation de la Voie Alternative à différentes pathologies telles que: LES, Glomérulonéphrite chronique, Polyarthrite rhumatoïde, Anémie falciforme et infections bactériennes à Gram négatif.
L’activation de la Voie Alternative du Complément peut être provoquée par différentes substances telles que de polysaccharides ou des lipides d’origine microbienne, des lipopolysaccharides bactériens Gram négatifs, des déterminants de surface présents sur certains virus, des parasites, des cellules de mammifères infectées par des virus et des cellules cancéreuses. Dans les maladies auto-immunes, la Voie Alternative du Complément peut contribuer directement à une atteinte tissulaire. La Voie Alternative du Complément peut être également un indicateur de l’hémo-incompatibilité de biomatériaux.

• Maladies rénales
Glomérulonéphrite chronique
Néphrite lupique
• Maladies de peau
Dermatite herpétiforme
Pemphigus vulgaire
• Dégénation maculaire liée à l’âge (DMLA)
• Mort fœtale au cours de grossesse à risque
• Polyarthrite rhumatoïde
• Anémie falciforme
 

Informations utiles

Retour à l'index