Maladies du Rein

Nom du produit

Collagène IV, Humain (Urine)

Cat. noTE1054
Gamme0.8 – 50 µg/l
Sensibilité0.8 µg/l
Durée d'incubation25 heures
Volume échantillon50 µl
Echantillon

Urine

Précautions

Ne pas laisser l’échantillon sur la paillasse, car le Collagène IV peut précipiter dans l’urine, ce qui entrainera des résultats faussement bas. Nous recommandons donc l’utilisation de tubes de prélèvement spéciaux pour Collagène IV, qui permettront d’obtenir des résultats reproductibles. Les échantillons ainsi recueillis sont stables
1 semaine à 2-8°C ou 9 mois à -20°C.
Il est préférable d’éviter les congélations/décongélations répétées.

Valeurs de référence

Ces valeurs dépendent du type de procédure de recueil de l’échantillon.

 

    Collagéne IV (μg/g Créatinine) N
Urines du matin 30-39 ans <4,0 122
Urines du matin > 40 ans < 4,9 64
Spot urinaire < 21 ans < 7,3 390

 

Espèces

Humaine

Cultures cellulaires

< 2% avec le Collagène II, et < 0.5% avec les autres formes de collagène.

Tests96
MéthodeELISA
Remarque

Interférences:

Pas d’interférences significatives observées dans ce dosage avec la créatinine, ou dans des échantillons hémolysés ou ictériques.

  • Créatinine: < 10% jusqu’à 3 g/l dans l’échantillon.
  • Hémolyse: <10% jusqu’à 4.8 g/l d’hémoglobine.
  • Ictère: < 10% jusqu’à 0.2 g/l de bilirubine.
Intérêt clinique

Le Collagène IV (Col IV) est une large protéine extracellulaire, principal composant de la matrice extracellulaire des mammifères. C’est aussi un composant clé de la membrane basale glomérulaire et tubulaire (BM), dont il constitue la structure de base. Le développement de cette membrane glomérulaire peut s’observer dans différentes pathologies rénales chroniques, l’augmentation du Col IV urinaire traduisant l’importance de ces altérations morphologiques.

Les taux de Col IV sont élevés dans de nombreuses pathologies rénales et sont corrélés avec le stade de la maladie par ex : néphropathies diabétiques et non-diabétiques, transplantation rénale et rejet aigu.
On a montré qu’une augmentation de Col IV est directement corrélée avec la diminution de la fonction rénale chez les diabétiques de type 1 et 2, le taux de Col IV urinaire étant un marqueur plus sensible de la progression de la maladie que le taux d’albumine urinaire.

Informations utiles

Retour à l'index