Maladies du Foie

Nom du produit

α-GST EIA, Rat (Sérum)

Alpha glutathion S-transférase

Cat. noTE1051
Gamme1.56 – 100 µg/l
Sensibilité0.2 µg/l
Durée d'incubation2.5 heures
Volume échantillon100 µl
Echantillon

Sérum (1:50)
Cultures cellulaires (1:5 – 1:30 selon la concentration attendue)

Précautions

Laisser coaguler les échantillons sanguins pendant 2 heures à température ambiante ou la nuit à 2-8ºC. Centrifuger (3000 rpm/10 minutes) et récupérer le sérum. Faire immédiatement le dosage, conserver 4 jours à 2-8ºC, ou
au moins 1 mois à 20ºC. Eviter les congélations/décongélations répétées. Ne pas conserver les échantillons après dilution.

Cultures cellulaires:

On recommande d’utiliser un milieu contenant 4 x 105 hépatocytes /ml.
 

 

Valeurs de référence

Rats Sprague-Dawley : 43 ± 56μg/l (moyenne ± 2DS)
Les valeurs normales peuvent varier selon les races.
Il est donc important que chaque laboratoire établisse ses propres normales selon la race de rat étudiée.

Espèces

Rat

Cultures cellulaires

On n’a pas observé de réaction croisée significative avec les isoformes Yp ou Yb1.
Réactions croisées indétectables avec les α-GST humaines, canines et porcines.

Tests96
MéthodeELISA
Intérêt clinique

L’α-GST est membre de la super famille des GST composée de petites protéines cytosoliques essentiellement impliquées dans des réactions de détoxification cellulaire. L’α-GST a un poids moléculaire d’environ 51kDa et comporte près de 2% de protéines cytosoliques solubles. C’est pour cette raison que
l’α-GST est immédiatement secrétée dans l’urine lors de la lyse des cellules épithéliales du tubule proximal.
Dans le foie, l’α-GST est exprimée en fortes concentrations dans le cytosol des hépatocytes du parenchyme hépatique et est rapidement excrétée lors de la lyse cellulaire, ce qui en fait un marqueur sensible de l’atteinte hépatique aigue.

En cas de lésion hépatique, l’α-GST est sécrétée plus rapidement que les transaminases et a une demi-vie plus courte dans la circulation. C’est pourquoi, l’α-GST indique, de façon plus précise que les transaminases, le début et la fin d’une atteinte hépatocytaire. On a montré que l’α-GST est un meilleur indicateur de la lésion des hépatocytes dans les hépatotoxicités, les transplantations et les atteintes d’ischémie / reperfusion.

Informations utiles

Retour à l'index