Dosages de l’activité du complément par méthode ELISA

Nom du produit

C4d MicroVue™ Quidel®

Quantification des fragments C4d du C4 activé de la Voie Classique du Complément

Cat. noA008
Gamme0.025 - 0.25 µg/ml
SensibilitéLDD: 0.001 µg/ml - LDQ: 0.022 µg/ml
Durée d'incubation1.5 heures
Volume échantillon10 µl (à diluer 1 :70 pour les échantillons normaux)
Echantillon

Sérum, Plasma EDTA, Liquides biologiques

Précautions

Un recueil optimal des échantillons et une bonne conservation sont indispensables, dans la mesure où le C4d est très sensible à la protéolyse. Le sérum ou le plasma EDTA sera recueilli de façon aseptique. Les échantillons seront dosés immédiatement ou conservés à 4°C ou sur de la glace jusqu’au dosage, pendant un maximum de 4 heures, ou bien placés à -70°C dans les 2 heures qui suivent le recueil.

Valeurs de référence

Plasma EDTA : 0.7 – 6.3 µg/ml (2DS)
Sérum:              1.2 – 8.0 µg/ml (2DS)

Espèces

Homme, Cynomolgus Macaque, Babouin, Singe rhésus

Spécificité

Anticorps monoclonal de souris se fixant spécifiquement sur C4d.

Tests96 Tests
MéthodeELISA
Intérêt clinique

Le dosage du fragment C4d permet de de doser la quantité de fragments de C4 (C4b, iC4b et C4d) contenant le C4d présents dans le sérum ou le plasma humain, ainsi que dans d’autres liquides biologiques ou échantillons expérimentaux.
On a dosé quantitativement le C4d dans le sérum et le plasma humain. Les taux de C4d, compte tenu de la présence de C4 endogène, peuvent être significativement élevés dans les échantllons de plasma de patients atteints de Polyarthrite rhumatoÏde, d’Angioedème héréditaire, de maladies systémiques et autres. On peut également trouver des taux élevés de C4d dans des liquides biologiques et des échantillons de plasmas provenant de patients chez lesquels on sait qu’il peut exister une activation de la Voie Classique du Complément comme par exemple chez des patients atteints de différentes pathologies autoimmunes humorales, de septicémie, d’atteinte thermique, traumas multiples, infarctus du myocarde, angioedème héréditaire, glomérulonéphrite et syndrome de détresse respiratoire aigue.

 

Informations utiles

Retour à l'index